Vas-y, copie ma recette de cupcakes, gourmand !

T’as faim, t’es gourmand, tu veux manger ?

Alors : va cuisiner, non mais oh !

Allez, je peux t’aider. Mais que pour des trucs plein de calories. Tu comprends, Petit Lecteur, je suis pas fan des légumes vapeurs, en plus ca s’appelle pas de la cuisine.

Il y a quelques jours, pour le 6ème printemps de Princesse Casse-Bonbon… enfin plutôt le 6ème automne (ché pas si t’as remarqué qu’on était en automne, c’est pour ca, je préfère éclairer ta lanterne), j’ai eu la brillante idée de faire des cupackes pour sa classe. Soit une 30aine de petits gâteaux.

Ouais, après un weekend de 3 jours à préparer et fêter son anniversaire, à passer mon temps à laver, ranger, cuisiner… Je me suis dit que j’étais pas assez fatiguée et que je m’emmerderais bien 10 minutes de plus pour qu’elle se la pète comme il se doit devant ses 25 camarades. Chui comme ca

Alors me v’là, le dimanche soir, à préparer de la pâte à cupcakes AU CHOCOLAT bien sûr. Tu veux la recette ? Suffit de demander, Petit Lecteur, chui sympas tu sais.

J’ai cherché une recette grâce notre pote à tous : google, et j’ai atterrit sur cuisineaz.com.

J’ai un peu modifié les quantités, par rapport à mon expérience personnelle de grande cuisinière presqu’étoilée. Par exemple, j’ai augmenté les quantités de chocolat, diminué le sucre et diminué un peu la farine : je me suis dit que ce serait plus moelleux et plus chocolaté. Parce que moi, quand con sent pas le chocolat, je me sens pas bien, tu comprends (genre droguée en manque : pas beau à voir).

 

De la pâte pour 15 cupcakes :

4 œufs

230 g de farine de blé

160 g de beurre très mou

200 g de chocolat noir

130 g de sucre en poudre

120 ml de lait

1 sachet de levure

 

Du glaçage pour faire joli et se la jouer :

De la crème liquide 30%

Du mascarpone

Un peu de sucre glace

Le tout au pifomètre, sinon c’est pas drôle

 

D’abord, allume ton four sur thermostat 6 ou 180°. Ca dépend de ton four : si tu sais pas, va chercher le mode d’emploi au lieu de me regarder avec des yeux ronds (si tu es concerné : on est mal barré pour la suite).

Ensuite, tu fouettes le beurre mou avec le sucre, fort fort fort, jusqu’à ce que ca mousse et que ca blanchisse. Comme si t’étais hyper fâché et que tu voulais déglinguer ton saladier.

Fais fondre ton chocolat, de préférence au bain marie (= une casserole d’eau chaude surmontée d’une casserole contenant ton chocolat), ou au pire au micro-ondes. Dans les recettes, ils disent jamais d’ajouter d’eau avec le chocolat. Alors soit chui pas douée, soit j’achète du chocolat de m**de, en tout cas sans eau, moi j’obtiens ni de chocolat liquide ni de chocolat crémeux.

Une fois ton chocolat refroidi (en mélangeant ou en attendant : à toi de voir ce qui t’arranges le plus), tu l’ajoutes en 2-3 fois à ton mélange œuf-beurre, en fouettant. Mais moins en colère que tout à l’heure, plutôt comme si t’étais un peu agacé, sans plus.

cata-en-cuisine-linspiree-du-bocal

Tiens, t’as l’air malin à te débattre avec ton fouet !

Maintenant, t’ajoutes la farine que tu as d’abord mélangé avec la levure, petit à petit, sinon ca va t’atterrir dans la tronche et mettre de la poussière partout dans ta cuisine, c’est bien chiant à nettoyer.

Ensuite le lait, toujours petit à petit, à moins que tu aimes éclabousser tes murs, c’est toi qui gère.

Ta pâte doit être lisse.

Tu mets de la pâte dans des moules (perso ils sont en silicone, mais ca marche aussi dans des caissettes en papier, te stresse pas trop), au ¾, et hop hop hop au four pour 15-20 minutes.

Pendant ce temps là, soit tu perds ton temps sur Instagram ou Facebook – comme moi, soit tu fais le glaçage. Tu peux aussi le faire après, c’est toi qui décides, Petit Lecteur. T’as même le droit d’aller faire caca, si t’as envie.

Tu fouettes la crème liquide comme si c’était ton pire ennemi. Fais gaffe, elle risque de se débattre et de se sauver : ca paraît pas, mais c’est traître la crème liquide ! Ca éclabousse partout, ca laisse des tâches blanches douteuses (surtout si tu as l’esprit mal placé… vilain dégueu va), bref ca coopère pas.

J’avais trouvé un truc un peu bidon, pour éviter les éclaboussures : j’entourais mon saladier de papier absorbant ou d’aluminium. Ca faisait un montage un peu bizarre, genre cuisinière à 2 balles de chez La Grande Récré, mais ca évitait de nettoyer ma cuisine du sol au plafond. C’est pas écolo, ca, je sais, c’est le hic de la méthode. Sauf si tu recycles le tout pour Noël, tu trouveras bien un petit DIY sur le net ? Genre une étoile en papier alu…

Bref, une fois que ta crème ressemble à de la chantilly, tu mets du sucre glace, 1 ou 2 ou 3 ou 4… cuillères, ca dépend de la quantité de chantilly que tu as fabriqué : un pot ou un saladier complet ? Hein gourmand ?

Voilà, après tu ajoutes le mascarpone, en quantité quasi identique. Ca permet d’avoir un glaçage qui tient mieux, plus solide et donc moins fragile.

Pour finir, si tu veux te la jouer, tu ajoutes du colorant. Perso j’utilise des colorants en gel. Ceux liquides de supermarché rendent fâdasses à la cuisson, et dans pas mal de recettes, si tu ajoutes du liquide, ca foire le résultat rapport à la chimie du trucmuche. Bref, en gel : t’es moins emmerdé.

Mais rêve pas, c’est plein de cochonneries, ca reste du colorant. Tu peux sûrement trouver des colorants naturels et mangeables, j’avoue que j’ai pas cherché plus loin que le bout de mon nez.

Donc moi, j’avais fait moitié rose, moitié bleu. Pour coller aux stéréotypes qui veut que les nanas ca mange pas de bleu, et que les mecs ca mange pas de rose. Pour faire de la couleur aussi. Pis crotte, je fais ce que je veux, je vais pas me justifier pendant 3H.

Ensuite, il te faut une poche à douille, au pire un sac congèl, avec une douille cannelée. Tu mets ton glaçage dedans, tu chasses l’air, et hop : tu appuies pour décorer tes petits gâteaux (refroidis les gâteaux, sinon ton glaçage va fondre, réfléchis 5 minutes !).

Côté technique, je te laisse regarder sur youtube, c’est pas bien compliqué, tu verras.

glacage-cupcake3

Tuto youtube (trouvé au pif) pour faire un glaçage pas dégueu

Enfin, si tu veux que ca pète du feu de dieu, tu ajoutes des petites décos, comme les bidules en sucre que tu peux trouver partout en magasin : cœurs, étoiles, paillettes, petites boules, etc… Les gamins en sont fans, ca croustille et ca met un peu plus de sucre dans leur organisme pour bien les exciter à l’école : cadeau !

Tu mets le tout au frigo, sinon le glaçage va fondre et ca va devenir moche.

Et voilà, c’est finit ! Alors, ca déchire nan ? T’as l’air doué, nan ? C’est bon, nan ? Je t’invite fortement à partager ta photo à toi partout sur les réseaux sociaux, pour en mettre plein la figure aux autres et montrer que t’as plein de talents cachés. Bon tes amis : soit ils s’en foutent, soit ils te jalousent, soit ils bavent.

D’ailleurs c’est à mon tour :

15095072_10210022291707885_6508669271252668756_n

 

Publicités

2 réflexions sur “Vas-y, copie ma recette de cupcakes, gourmand !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s