15 ans ensemble… 15 ans plus tôt… On avait 15 ans.

Aujourd’hui, ce 24 mars, je fête officiellement mon premier baiser avec le Mâle Grincheux, sur une terrasse ensoleillée, après des mois à se tourner autour sans oser. 15 années ensemble.

Si tu veux savoir quel âge on avait, c’est simple : on a 30 ans aujourd’hui (OK 31 dans quelques semaines) : tu divises par 2…

On a donc passé la moitié de notre existence l’un avec l’autre, à seulement 30 ans !

Nous étions au lycée, jeunes, timides, débutants en relation amoureuse, débordants d’hormones de cul, à se lécher le visage en permanence et à faire des choses pas très catholiques dans le bus ou derrière l’église.

Aujourd’hui, quand je vois ca, je fais ma vieille : « mais ils peuvent pas se trouver une chambre, les ados en chaleur ? Et que font leurs parents ?! »

giphy

Mais je souris, parce que c’était nous, il n’y a pas si longtemps !

Et peut-être nos filles, dans pas si longtemps…

Qu’est-ce qu’on a changé en 15 ans !

Nous étions fusionnels. Très. Peut-être trop. Les premières années, nous passions tous nos moments libres ensemble, collés physiquement. Littéralement. On mangeait ensemble, on se lavait ensemble, on se promenait ensemble, on partait en vacances ensemble : nos parents devaient emmener les 2 ou personne, sinon dépression assurée ! On allait en soirée ensemble, on regardait des films ensemble, on dormait ensemble.

giphy1

Faire quelque chose sans l’autre paraissait complètement incongru : pourquoi faire ? Quelle drôle d’idée !

On a sans doute délaissé pas mal d’amis, ignoré des amitiés qui auraient pu durer. Parce qu’on se complétait, on se suffisait, nous n’avions besoin de personne d’autre.

Nos premières années, l’expression « vivre d’amour et d’eau fraîche » nous définissait. Du moment que l’on était ensemble, le reste importait peu.

On s’envoyait 10 messages par jour, et on s’appelait pour ne rien dire. A ce moment là, point d’internet ! Et les sms et appels étaient limités dans nos forfaits ! Même pas d’appareil photo sur nos téléphones… La vie était rude, pour les amoureux !

Ma première année de fac, de 18 à 19 ans, fût terrible. J’étais en résidence universitaire, à 1H30 de chez moi, loin du Mâle qui n’était pas encore grincheux mais qui travaillait. On se voyait les weekends et vacances scolaires. Alors que pendant plus de 2 ans, nous n’étions jamais séparés plus de 24H ! L’année suivante, nous nous trouvions un appartement, il était inenvisageable de continuer une année de plus comme ca.

On est devenu des adultes ensemble. On a appris les responsabilités ensemble.

Travailler, payer ses factures, son loyer, faire le ménage, avoir un chien, un lapin, des cochons d’inde, un chat (oui, tout en même temps)… On s’entrainait probablement pour devenir parents ! Pendant 4 ans, j’ai fait mes études, en travaillant tous les dimanches et toutes les vacances scolaires dans une grande surface, tandis que lui passait de boulot en boulot, sans jamais avoir le temps d’ être au chômage, ceci dit.

On avait peu de vacances : on essayait de partir une semaine par an, souvent en juin, car c’était moins cher. Ca nous allait. On ne se plaignait pas. Nos quelques restaus signifiaient Mac Do ou Flunch, et on avait l’impression d’être des rois !

giphy2

On vivait avec rien, mais nous ne manquions de rien. Pendant cette période, on a même eu le culot de s’acheter une voiture neuve ! Je ne sais pas comment on faisait pour y arriver, mais le fait est que nous n’avons jamais eu de problèmes d’argent, nous n’avons jamais été dans le rouge, et pourtant on se débrouillait seul, comme des grands, dès 19 ans.

Lorsque j’ai arrété la fac et que j’ai trouvé un emploi de juriste stagiaire, en région Parisienne, on a trouvé une petite maison en location, avec jardin, et 2 chambres. L’idée de devenir Maman me chatouillait. Sur un coup de tête, un matin par téléphone, alors que j’allais en cours à Paris… Je lui ai dit que j’arréterais bien la pillule, comme ca, dans le RER. Il a été un peu surpris, m’a dit qu’on en reparlerait le soir même. Un mois après, je finissais ma dernière plaquette de pillule. Je n’en ai plus jamais avalé ensuite ! Ca fait 8 ans. Et ma mère a hurlé au scandale, qu’on ne faisait pas ce genre de choses à 22 ans, alors qu’on avait pas vraiment finit ses études. Je m’en fichais royalement !

giphy3

Ma mère, dépitée…

Devenir parents n’a pas changé notre couple, nous ne nous sommes pas éloignés, nous n’avons pas été fragilisés. Je dirais même… au contraire ! Lorsque Princesse Casse-Bonbon est née, ca a été un véritable chamboulement, un tsunami dans nos vies ! Un bébé très… très… très présent, très… très… très expressif… On passait d’années d’insouciance à 2, à une vie dirigée par un petit inconnu très exigeant !

Moi, ca m’a mise sans dessus-dessous. Dormir 4H par jour en 2 fois, avoir un bébé dans les bras en permanence, ne pas avoir le temps de se nourrir ni de se laver… au bout d’un mois, j’étais un véritable zombie, qui n’avait plus goût à rien, qui déprimait, qui regrettait sa vie d’avant, qui se demandait pourquoi j’avais été me mettre dans un tel merdier.

giphy3

Pour sa défense, Princesse Casse-Bonbon avait des soucis de santé appelé « RGO », elle hurlait de douleur 12/24H, dormait très peu… et personne ne nous a pris au sérieux avant ses 2 mois. Pendant 2 mois, on a donc cru que nous étions des incompétents de service, incapables de s’occuper et de rendre heureux un mini-humain que l’on avait pourtant fabriqué avec amour. Je me disais que j’étais la mère la plus horrible du monde, que ma fille me haïssait, que je la détestais aussi à certaines heures de la nuit, et que mon utérus aurait mieux fait de ne jamais servir.

Lui était crevé aussi, tout en travaillant de nuit, mais il vivait mieux la situation. Il m’a soutenu et aidé, physiquement comme moralement, comme personne. On tentait de se relayer, de s’accorder des pauses, tandis que l’autre gérait. On parlait beaucoup, je pleurais beaucoup, et lui ne m’a jamais jugé ni envoyé bouler : il était là, tout simplement.

Ca nous a encore soudés, mais de manière différente : nous étions 3, il a fallu tisser un lien différent. On était plus fort, parce qu’on a survécu à ces mois en s’épaulant, plutôt qu’en s’entre-tuant. Et c’était déjà balèze !

Avec ce petit raz de marée, au fil des mois, sont nées nos premières vraies disputes. A 24 ans ! Elle est devenue le centre de nos préoccupations, et si l’un ne s’occupait pas convenablement d’elle, aux yeux de l’autre (heum… moi), les étincelles ne mettaient pas longtemps à devenir des flammes !

Pour autant, ca ne nous a pas éloigné, ca n’a rien brisé, nous étions solide, et avoir un enfant a simplement transformé notre relation.

Avec l’arrivée de Mademoiselle Patate, 2 ans après Princesse Casse-Bonbon, je crois que les choses ont changé, c’est vrai. Sa venue dans notre foyer s’est déroulée à merveille, dès mon retour à la maison, j’avais l’impression que nous avions toujours été 4. J’étais folle d’elle. Je connaissais cet instinct de Maman louve, j’ai tout de suite été très fusionnelle avec elle. Au détriment des 2 autres habitants de notre maison, sans doute ! Je dormais avec elle, je l’allaitais, je la portais en quasi permanence, et j’adorais ca.

44gv52

Avec le recul, j’ai sans doute reporté la fusion que j’avais avec le Mâle Grincheux sur Mademoiselle Patate. Comme un transfert. Il n’était pas devenu insignifiant, mais mes enfants passaient avant, ils étaient ma priorité, et je n’avais plus de temps pour lui, je n’en avais pas pour moi non plus. Je crois que c’est normal, les premières années avec des enfants en bas âge…  non ?!

Si tout s’est très bien passé, avec le temps, passer de 3 à 4 a été plus prenant, plus difficile en grandissant. Tout le monde nous le dit, mais on n’y croit jamais : petit bébé = petit problème. Grand enfant = grand problème ! Les disputes de parents aussi…

Et pourtant, elles n’ont que 6 et 4 ans… qu’est-ce que ce sera à 14 et 12 !!!

On construit une autre relation, les centres d’intérêt changent, on évolue.

Même si ces dernières années ont connu des hauts et des bas, même si ce n’est pas simple tous les jours, même si hier encore nous nous hurlions dessus à cause du con de chat qui pisse par terre… je n’échangerais ces 15 dernières années pour rien au monde.

2005 – 19 ans

Mon premier appareil photo numérique, qui faisait des photos bien pourries !

Il est mon amoureux. Mon meilleur ami. Mon amant. Mon confident. La personne qui me connait plus que quiconque sur cette planète. Celle qui sait en un coup d’œil si ca va, si ca va pas. Celle qui me fait le plus rire et le plus pleurer. Celle qui est toujours là, quoiqu’il arrive, qui me soutient contre vents et marées, que ce soit professionnellement ou quand rien ne va.

Joyeuse 15ème année à me supporter mon Doudou. Je t’aime.

IMG_8893

Merci pour les fleurs, les chocolats, et ce joli poême que tu as volé sur internet !

Publicités

12 réflexions sur “15 ans ensemble… 15 ans plus tôt… On avait 15 ans.

  1. Oh_labricot dit :

    C’est la première fois que je lis ton blog et, je tombe sur cet article et, je suis émue en le lisant (peut être qu’il me fait penser à moi ?!)
    Plein de bonheur à vous!!! Vous avez l’air d’être un couple magnifique!

    J'aime

  2. Salomé dit :

    Oh mais c’est tellement beau… Ca me donne de l’espoir =) mon amoureux, ça va faire 7 ans (on s’est mis ensemble à 17 ans après avoir passé 2 années à se detester ) et parfois j’ai un peu peur qu’on arrivera jamais à vivre ensemble ( oui, on a choisi de se mettre ensemble après le lycée en sachant qu’on allait être séparé) du coup, relation à distance tout le temps mais on a quand même réussi à bien gérer notamment qd on a fait chacun son tour un stage à l’étranger… Enfin bref, ton histoire est super jolie =)

    Longue vie à toi et ton amoureux !

    Bisous !

    J'aime

  3. Rosamae dit :

    Cette histoire est adorable vraiment! Je ne vous connais pas mais je suis réellement heureuse que vous soyez toujours heureux malgrès les épreuves de la vie, j’espère que ça durera, bon 15ième anniversaire!

    J'aime

  4. eglantinebcqt dit :

    Une jolie histoire ! De mon côté c’est (presque) pareil, j’ai connu mon Jules à 15 ans et aujourd’hui je vais sur mes 22 ans… 7ans d’amour & d’amitié cette année … c’est fou tout ça !

    Plein de bonheur à vous !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s