Du changement dans l’air… La (sur ?) consommation

Un air de changement… ou plutôt d’évolution est né ici, dernièrement. Pourquoi,  comment… ? Je n’en sais trop rien, à vrai dire. Une réflexion plus poussée mériterait un autre article !

Depuis des années, on avance doucement vers un chemin plus naturel, plus respectueux, de notre consommation. On était en 1ère vitesse depuis… allez, au moins 5 ans ?!

Puis, de manière quasi simultanée, avec l’arrivée du printemps, moi et le Mâle Grincheux avons passé la 2ème ! Ca a commencé avec la simple idée de cultiver nous-même (enfin… lui-même ! Moi je regarde et j’approuve) notre potager.

Nous le faisions déjà, comme un certain nombre d’autres choses, avant, mais de manière plus légère, moins réfléchie : allez, on va planter des tomates, des courgettes, des salades et des fraises dans ce petit carré, ca ira bien !

Et c’était bien. On était fier ! Nous mangions ce que nous avions créée !

Que faisions nous d’autres, de bien, pour nous-mêmes et notre environnement ?

Nous avons toujours trié nos déchets, dès que nous nous sommes mis en ménage. Ca n’était pas un acte naturel pour le Male Grincheux, qui n’avait pas été élevé ainsi. De mon côté, je faisais ca depuis l’enfance, c’était normal. Et puis, disons le franchement, il ne faut pas sortir de Saint Cyr pour savoir qu’il y a une poubelle à feuilles, une poubelle à cartons / emballages, une poubelle à verre, et une poubelle pour le reste… Si ? Chez nous, nous avons la poubelle d’ordures ménagères dans la cuisine, et un bac en plastique pour chaque autre déchet dans le cellier. Même nos filles de 4 et 6 ans savent comment ca fonctionne !

J’ai oublié un autre type de poubelle, qui va avec le jardin : le compost ! Bien sûr ! Pour les déchets « vivants » (mais morts, du coup !).

Princesse Casse-Bonbon a été en couches et lingettes lavables tardivement, après 18 mois, alors que j’étais enceinte de Mademoiselle Patate. D’ailleurs, Princesse Casse-Bonbon était allergique à certaines couches, dont une grande marque bien connue, mise sur son beau cucul divin dès la maternité… Je voulais faire « mieux » pour la suivante, éviter les produits toxiques contenues dans les couches, la grande a donc été la testeuse ! Mademoiselle Patate a mis plus de couches lavables que de jetables (pratiques pour les sorties et lorsqu’elle était plus grande).

Nous allons à l’école et à la boulangerie à pied ou en vélo. Faut dire qu’on a 500 mètres à faire, c’est facile et pratique. Mais croyez moi… certains parents vivent plus près, mais y vont en voiture. Le temps d’attacher leurs enfants (heum, quand ils les attachent…), nous arrivons en même temps. I-NU-TILE !

On ne laisse pas couler l’eau, que ce soit sous la douche, pour se brosser les dents ou se laver les mains. C’est évident, a priori, pourtant certaines personnes n’y pensent pas.

Idem, on ne tire pas forcément la chasse d’eau en cas de pipi (chez nous ! Pas chez les autres), on attend 2 ou 3 pipis.

Nous nous douchons un jour sur deux, globalement, sauf sport / piscine / forte chaleur, etc.

Nous nous lavons au gel douche bio (corps et cheveux) et n’utilisons pas d’autres produits, aucune crème, aucun après-shampoing. Mon déodorant est bio, celui du Mâle Grincheux non, il tient fermement à son pscchhiiiiit chimique.

Certes, en vacances, 3-4x par an, nous utilisons des crêmes solaire. Je connais les risques et les compositions, je sais que c’est cancérigène… mais je suis positive et sûrement égocentrique, parce que je veux pouvoir me promener sur la plage en maillot de bain à 14H sans me planquer à l’ombre, et me la péter en septembre avec mon bronzage. Je me dis que pour quelques jours par an, on ne risque pas grand-chose. Mes filles ont tout de même des maillots de bain anti UV, avec des manches longues, et des chapeaux : seules leurs gambettes sont exposées et tartinées de crème.

J’ai une coupe menstruelle depuis un an et demi. Les débuts ont été difficiles, pas mal de fuites, mais au bout de 2-3 mois, j’ai commencé à me connaitre mieux, à savoir comment je devais positionner la cup par rapport au col de l’utérus, à faire certains aménagements sur ma cup grâce à un forum d’utilisatrices. Je ne changerais contre rien au monde !

J’utilise des cotons démaquillants lavables, réalisés par Maëlle de Nuage et Bulles. Des lingettes ou gants lavables pour le visage, ou pour une toilette rapide.

Je crois pouvoir dire que je fais pas mal à manger, du moins en ce qui concerne le plat principal. Il y a de moins en moins de préparations industrielles. Ca arrive de temps en temps, comme des pizzas surgelées, ou des soupes toutes faites (bio, ca compte ?), parce qu’il y a des jours, où, comme tout le monde, j’ai pas envie, j’ai la flemme, j’ai pas le temps…

Le gros point noir, dans notre alimentation, est le côté sucré. Si tu me connais un peu, tu sais que je fais des gateaux, des crêmes, des verrines, des tartes, des cookies, des crumbles, des tiramisus, des riz au lait, des beignets, des macarons, etc… mais que je n’en fais pas tous les jours. Tous les jours, c’est plutôt yaourt à la vanille ou au chocolat, des céréales pleines de sucres, de la pâte à tartiner pleine d’huile de palme, des brioches et des gateaux industriels. Ca, c’est notre quotidien. Les prépas faites avec amour… c’est le weekend.

Manger moins de produits laitiers provenant de nos amies les vaches : là encore un gros point noir, nous adorons le fromage, les yaourts, les glaces, le beurre (le matin en tartines)… Au fil des années, j’ai acheté de plus en plus de laits végétaux, de yaourts au lait de chèvre, du fromage de chèvre. Certes, ce n’est pas la folie folie, côté changement, mais chaque petite chose a son importance, vu notre forte consommation !

Manger moins de viande : avant, nous en mangions à quasi tous les repas, imaginez ! Désormais, c’est une fois par jour, même si nous avons bien conscience que c’est encore trop. Des habitudes (et des goûts !) ancrés depuis notre tendre enfance à refaire…

J’achète déjà un certain nombre de produits bio, mais pas tout. Ca dépend un peu de mon humeur, de mes envies, de mon porte-monnaie. Par ex, pour les produits quotidiens comme le lait, le beurre, les céréales, la farine, le sucre, etc… c’est bio.

Ce changement s’est donc opéré au mois de mars par pas mal de réflexions et de discussions. Nous voulions changer notre manière de consommer, être plus responsables pour nous, pour nos enfants, pour nos concitoyens, pour notre planète.

Qu’est-ce qui a changé, concrêtement, ces dernières semaines ?

  • Nous avons listé les fermes, producteurs, marchés et magasins bio autour de chez nous pour favoriser le commerce local.
  • Pour l’alimentaire, nous n’achetons plus que local et / ou bio. Sachant que le local est prioritaire sur le bio : par exemple, j’ai le choix entre une salade pas bio de la ferme du village et une salade bio de Super U… je choisis la ferme. Pour ce que je ne trouve pas localement, je le prends en supermarché, mais bio. Bien sûr, nous ne jetons pas tout ce que nous avons dans nos placards : nous les terminons tranquillement, ce n’est pas une raison pour jeter sans raison.
  • Le Mâle Grincheux a repéré un magasin 100% vrac, pour réduire nos déchets : le concept est simple, on se sert et on met dans nos propres boites / sachets. Nous n’avons pas encore testé, mais ce sera pour bientôt.
  • Nous récupérons l’eau : de la douche et du robinet, à l’aide de bassines. L’eau récupéré sert à la place de la chasse d’eau. Résultat : nous avons aisément divisé le nombre de chasse d’eau par 2.
  • Nous n’achetons plus. Tout court. Plus l’envie, plus le besoin. Ce n’est pas une question financière, c’est simplement une prise de conscience : acheter tel objet nous fera plaisir 1H, puis on l’oubliera, il ne servira pas. Consommer pour consommer… à quoi bon ? Si on achète, on se pose la question de sa réelle utilité : est ce qu’on y aurait pensé si nous n’étions pas passé devant ? Est-ce qu’on a pas déjà quelque chose, chez nous, qui peut servir à sa place ?
  • Je participe à un groupe d’entraide minimaliste, sur Facebook, composé de 60.700 personnes, rien que ca ! Je participe (un peu), mais surtout je lis (beaucoup) et j’apprends énormément des expériences de vie des autres licornes (NDLR : le petit nom de chaque personne présente dans ce groupe, désireuse de consommation différente et respectueuse). Ce groupe a été crée par des prêtresses connues et reconnues, qui participent activement et échangent avec nous autres « bébés licornes ».
  • Ainsi, sur ce groupe, j’ai trouvé de nombreux conseils et astuces. Par exemple, qu’un seul produit (naturel) peut être utilisé pour nettoyer de très nombreuses choses ! Que faire sa lessive soi même n’avait en fait rien de compliqué, et ne prenait que peu de temps. Qu’il existait une recette magique pour faire son propre pain en peu de temps.
  • Je me suis mise au boulot, j’ai zieuté ca et là des recettes, et j’ai acheté ce qu’il fallait pour faire nos propres produits ménagers, avec des ingrédients naturels (sur aroma-zone et greenweez pour info). En plus, ca fait des activités sympas avec les enfants.
  • Je me bouge et fais plus de dessert / goûter, pour, à terme, pouvoir se passer totalement des trucs industriels. J’ai peur qu’on devienne des grosses patates obèses, mais c’est un autre problème. J’ai également mis des recettes en favori pour faire du pain facilement, du lait végétal, de la pâte à tartiner, entre autre.
  • Nous prévoyions de réaliser une terrasse de jardins avec des palettes récupérées.
  • Espacer encore les douches à ce qui est nécessaire (en gros… quand on schlingue !), et non à la règle pas toujours utile des 48H. Quand pas de douche : toilette rapide au gant, aux endroits stratégiques. Voir cet article très complet sur l’utilité des douches : http://french.mercola.com/sites/articles/archive/2016/09/27/arreter-de-se-laver.aspx

 

Je pense avoir fait le tour de ce que nous avons déjà entrepris… C’est un début.

Une prise de conscience qui commence doucement, mais sûrement, qui nous rend plus léger, plus confiant, plus responsable, et surtout plus acteur des enjeux économiques et écologiques de notre pays.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s