L’éducation positive… oh fuck.

Cet article soulève un point important, rarement abordé dans ces nombreux livres de psychologie infantile : penser à soi en tant que personne, s'accepter, tolérer qu'on ne puisse pas coller à cette image parfaite de parent toujours à 100% à l'écoute de son enfant. Car ça signifierait s'oublier pour ne penser qu'à l'autre. Dans un monde idéal, peut-être... dans le monde d'aujourd'hui - dans le mien en tout cas - non.